Suivez-moi:
Maternité

Mon deuxième trimestre de grossesse : Le partage

C’est qu’il en aura mis du temps à arriver sur le blog, ce second épisode de ma grossesse ! Mais ça y est, je prends enfin ma plume, et le temps de dresser le bilan sur la deuxième partie de cette belle aventure en trois tomes. Maintenant qu’elle est derrière mois depuis des semaines, et que j’ai pris le recul nécessaire sur la situation (tu me connais n’est ce pas hein…c’est une habitude de la maison ) ! Promis à l’intérieur de ce post, pas de quoi te décourager d’avoir des enfants si ça n’est pas encore le cas (enfin j’espère XD). Il s’en est passé des choses depuis la dernière fois, et pourtant j’ai toujours autant l’impression d’être dans un vrai cocon, une petite bulle un peu à part. Tu vas pouvoir t’en rendre compte par toi même, mais il y a eu pas mal d’évolution tant physiquement (oui bah ça on s’en doute, forçément #pointbaleineau), que dans ma tête lors de cette partie de ma grossesse. Comme je le disais lors de mon premier article : chaque femme vit les choses à sa manière, et c’est ce qui me tenait à coeur de vous partager au fil de ces billets. On s’était quittés sur l’annonce de la bonne nouvelle à nos familles et nos ami(e)s.Voilà la suite de l’histoire (ou du moins, de ce qui en est écrit pour le moment)…

©http://alittleb.fr

Tu l’avais sans doutes compris mais pour moi, le premier trimestre n’a pas été la source de bien-être et d’épanouissement totale à laquelle je m’attendais. Même si j’étais heureuse d’être enceinte, les changements dans mon corps, la sensation de ne controler aucune de mes émotions et les petits (et gros) maux de grossesse m’ont pas mal chamboulée. Mais finalement, c’est presque sans que je m’en rende compte que tout est rentré petit à petit dans l’ordre. En fait, c’est surtout aujourd’hui, avec tout le recul que j’ai pu prendre sur la chose, que je réalise la différence d’un mois à l’autre !

On reprend donc le fil au départ du quatrième mois, quelques semaines déjà après mon échographie T1 (où je rencontrais mon Little Baby pour la première fois <3).

4ème mois / La contradiction

Le quatrième mois, c’est un mois que j’ai vécu de manière assez étrange, un mois où j’ai sans cesse été partagée ! Petit à petit, comme je te le disais, mes nausées ont complètement disparues, la fatigue avec (pour mon plus grand plaisir), les sautes d’humeur m’ont également laissée tranquille un moment…J’étais clairement bien plus reposée, mais pas forcément plus sereine, puisque je n’avais plus aucun signe auquel me raccrocher ! On se retrouve là, à fondre d’amour devant les échographies de notre Baby en construction, et on attend. On attend la prochaine échographie, on attend de sentir les premiers coups, on attend que le temps passe en somme…Et moi et ma patience légendaire, on en a clairement bavé. J’ai continué à me poser milles questions : « Les bulles dans mon ventre c’est lui? Est-ce qu’il grandit bien? Est-ce que mon ventre a grossi depuis la semaine dernière? C’est quand déjà la prochaine écho? Purée mais pourquoi je suis venue dans la cuisine déjà?« …Auxquelles je n’avais aucune réponse, juste des suppositions ! (sauf pour la cuisine ou les dates de mes rdv…là c’était infernal, j’avais l’impression d’oublier mon cerveau sur la table de chevet, en me levant chaque matin)…Pour finalement, commencer à me détendre petit à petit, et à savourer pleinement ma grossesse (on dit merci les hormones non?).

> Ce qui a changé : Pour mon 4ème mois, ma sage-femme nous a proposé une nouvelle échographie (non obligatoire) pour vérifier la croissance de bébé…et si nous le souhaitions découvrir si c’était un petit garçon ou une petite fille ! Vu que Mister B était absent la fois précédente, nous avons sauté sur l’occasion de revoir notre petit bout une nouvelle fois !

La petite anecdote : Cette écho c’était aussi l’occassion pour nous de lancer sérieusement les recherches sur le prénom de Little Baby !

L’échographie du 4ème mois

Clairement quand j’ai su qu’elle allait avoir lieu, j’attendais le jour J en trépignant, et je crois que Mister B était tout aussi impatient. Au final c’est une échographie qui a du durer moins de 10 minutes mais qui m’a laissé un souvenir impérissable. ça faisait à peine un mois que j’avais vu Baby pour la première fois et pourtant la première chose que j’ai dis en l’apercevant à nouveau c’était : « purée mais qu’il a grandi !« . Ma sage femme nous a donc montré ses jambes, ses bras, comment il était positionné…A pris quelques mesures pour vérifier sa croissance puis nous a regardé en nous disant qu’elle connaissait déjà le secret de bébé et qu’elle voulait notre avis ! Personnellement je n’avais absolument rien remarqué, mais apparemment rien n’avait échappé à Mister B qui lui a répondu immédiatement : et après confirmation, nous étions ravis d’apprendre que nous attendions un petit garçon ! Alors même si je n’avais pas de préférence, j’avoue que de savoir qui se cachait dans mon ventre m’a beaucoup aidé à me projeter pour la suite…Du coup je ne regrette absolument pas d’avoir levé le mystère !

Peluche Jellycat – LightBox A Little Lovely Company ©http://alittleb.fr

5ème mois / deux & demi !

C’est finalement très peu de temps après le début de mon cinquième mois que j’ai eu confirmation de la provenance de ces petites vagues/vibrations/moment d’effervescence dans mon ventre, venaient bien de mon petit habitant ! D’ailleurs Mister B les a sentit très peu de temps après moi…Et on va pas se mentir, au début on a trouvé ça extrêmement bizarre (même si c’est à ce moment là qu’on s’est vraiment dit : « ça y est, on est deux et demi »). Pour ma part j’étais un peu partagée entre l’émerveillement et le flippage totale ! Sentir bouger Baby indépendamment de sa volonté, c’est quand même une sensation très particulière. Cela dit, passée la surprise des premières séances de gym aquatique de Little Baby, j’ai commencé à guetter chacun de ses mouvements, tellement ça me fascinait. S’en est suivi quelques nuits blanches, et du coup pas mal de « journées catastrophes » comme je les appelais : à tellement me perdre dans mes pensées que j’enchainais tout un tas de bêtises (partir travailler sans mon portable, ranger mes clefs au frigo, commander 2 packs de lait alors que je ne m’en sers que pour les gâteaux…bref #pasdecerveau). Et pourtant, absolument rien ne me mettait hors de moi, j’ai commencé à être totalement zen  face à tout ces petits tracas et à relativiser tout ce qui m’arrivait !

> Ce qui a changé : J’ai commencé à prendre mes kilos de grossesse à partir du 4e/5e mois, l’huile anti-vergetures est devenue indispensable à ma salle de bain, et à ma peau qui tiraillait énormément au fur et à mesure que mon ventre commençait à prendre de l’ampleur !

La petite anecdote : J’ai été bien malade à ce moment là (merci le froid de ce début d’année), et j’ai découvert les joies de devoir se soigner enceinte…15j pour venir à bout de ma rhino avec un remède à base de sirop sans sucre et sans alcool, et de micropulvérisations dans le nez ! Un grand moment…

6ème mois / Le partage

Si je trouvais déjà que le temps passait très vite, dès le début de ce 2nd trimestre j’ai trouvé que c’était encore pire ! Mon sixième mois est arrivé vitesse grand V, et avec lui la fameuse prise de sang pour le diabète gestationnel, le tout combiné à tout une série d’examens sanguins en supplément (le bonus maladie…). Au programme une matinée quasi complète au labo pour une série de prise de sang : d’abord à jeun, puis h+1 après avoir avalé un grand verre d’eau sucrée, et enfin encore une dernière à h+2 . Le coté plus sympa, c’est que j’ai commencé à ce moment là, à me lâcher complètement du coté des achats pour Monsieur Bébé ! Entre ses petites fringues, l’aménagement de sa chambre (qui nous a demandé pas mal de boulot : tri, réorganisation, découverte de la tapisserie pleine de griffures -> Merci Big-Boss –‘…) et la panoplie de la future maman aka la pousette et compagnie…Je me suis sacrément fait plaisir ! (Avec pour excuse favorite « mais c’est la première fois que j’achète ça… » déclinée à toutes les sauces ^^)

> Ce qui a changé : La bienveillance des gens dans les transports, au bureau de poste, au supermarché…Je crois n’avoir jamais eu besoin de demander à ce qu’on me laisse une place/passer rapidement en caisse ! Et puis la paperasse. Depuis le début du 2nd trimestre, j’ai croulé sous tout un tas de papiers à remplir : inscription à la crèche, déclaration de grossesse, reconnaissance anticipée…Un vrai scribe !

La petite anecdote : Notre échographie T2 a eu lieu à ce moment là, l’occasion de checker tout ce qui se passait dans son petit ventre, son coeur et du coté de sa croissance ! C’est une des échographies pour laquelle nous sommes restés le plus longtemps…Et c’est aussi à ce moment là qu’on nous donne les premières estimations sur le gabarit de bébé.

Alors que te dire de ces trois mois ? En résumé, ils ont encore été chargés en émotion, et pourtant cette fois ci je ne l’ai absolument pas vécu de la même manière que pour le premier trimestre ! Va savoir éxactement quand le déclic a eu lieu, toujours est-il que j’ai commencé à réellement apprécier être enceinte durant ces semaines là. Alors bon, certes, voir son corps changer, évoluer, s’épanouir, c’est plutôt déconcertant (et pas forcément évident, vu qu’on ne gère absolument plus rien) mais j’avoue que les pirouettes de Baby-Boy m’ont fait tout oublier. Et pouvoir partager ça avec Mister B m’a permis de rendre les choses un peu plus concrètes…Avec du recul, c’est une période que j’ai adoré, vu que j’étais en pleine forme (à tout les sens du terme pour le coup !), j’ai pu profiter à fond de ces moments là et j’en garde un excellent souvenir !

Bref comme quoi rien n’est figé, et les choses finissent toujours par évoluer ! Et tu le verras par la suite, le 3ème trimestre est encore plutôt différent de celui-ci ! Bon une fois de plus j’ai hâte d’avoir vos impressions, sur la manière dont vous imaginez la chose, ou comment vous l’avez vécu/vous le vivez? Ce billet m’a encore pris une éternité à écrire (tellement de choses à dire, et tellement de difficultés à trouver les bons mots pour vous l’exprimez !!), et même si j’ai encore l’impression de me retrouver complètement à oilp devant vous, relire ces billets me font déjà un bien fou ! Du coup j’espère qu’ils vous aideront également d’une manière ou d’une autre de votre coté ! Comme la dernière fois, n’hésitez pas à vous exprimer, ou à me poser vos questions, juste en dessous (que vous soyez Maman, future Maman ou juste lecteur/lectrice) je me sentirais un peu moins seule dans cette situation :p.

Bisous à toutes et tous

Marion & Little B(aby), qui nous a enfin rejoint à la maison <3

Partager:
Leave a comment
Article précédent Article suivant

D'autres articles

2 Comments

  • Répondre le monde de jenn

    coucou ma belle
    c’est toujours un plaisir de lire ton expérience. nous sommes toutes différentes alors c’est super intéressant.
    je comprends parfaitement qu’au début, tout cela paraisse bizarre et « abstrait » puisqu’on ne le sent pas forcément, on le voit pas, on sait qu’il est là mais c’est tout.
    je suis déjà contente pour toi que les symptômes se soient estompés, c’est déjà une bonne chose.
    tout comme toi j’ai du passer par la case diabète gestationnel et quel horreur, vraiment dégouttant, très mauvais souvenir, j’ai cru que je vomissais tout car même au deuxième trimestre, j’étais encore malade, nausées et tout le tralala et avec un moral dans les chaussettes. Fichues hormones.
    Comme quoi chaque grossesse est unique, j’aurais eu du mal à profiter de celle-ci c’est dommage, hormones que veux tu.
    j’attends un fils également et je peux te dire q’il bouge énormément et que ces coups de pieds ne sont pas toujours très agréables. mon ventre est si énorme et dur que ça en est douloureux.
    bref, c’est pas toujours simple.
    et contrairement à toi, absolument personne dans les lieux publics ne me laissent passer avant. Bien au contraire, ils tirent la gueule quand ils te voient arriver parce qu’ils savent qu’ils devraient te laisser passer mais du coup, font mine de ne pas t’avoir vu pour ne pas avoir à le faire.
    enfin bref, les gens.
    je te souhaite de bien finir ces quelques semaines, ça passe si vite.
    de gros bisous et repose toi bien.

    26 mai 2017 at 12 h 23 min
  • Répondre Kallyane

    Toujours un plaisir de te lire Marion !!
    Avoir ta vision comme cela (et bien apaisée) c’est vraiment top ;)
    L’envie d’avoir un bébé ne me quitte pas depuis ton premier billet à ce sujet haha ;)))
    En tout cas j’ai hâte de lire l’article sur ton dernier trimestre. En attendant, profite bien du Baby boy (dont je tais le nom par ici hihi ;p)
    Mouaaaaaak ♥

    6 juin 2017 at 13 h 59 min
  • Laisse une trace de ton passage...

    %d blogueurs aiment cette page :